Mélangez la passion du tissage, l'amour et le souvenir de deux grands-mères à la conscience du réemploi, voici : Mashüt (prononcez “Ma choute”).

 

Surnom affectueux donné par ses grands-mères, qui veut dire “ma petite chérie” », Mashüt est également le concept de travail d'Olivia Clément : créer des étoffes précieuses par leur contenus, faites de souvenirs.

 

Cette belle aventure prend naissance avec les vêtements qu'elle à gardé de ces deux femmes, pour très vite s'ouvrir sur une démarche d'ennoblissement du vêtement usé ou passé de mode : chaque pièce collectée est dé-contextualisée, retravaillée et tissée à la main, pour lui donner une richesse qu'elle n'avait pas à son origine, une nouvelle valeur.

 

Le sac, qui contient ce que l'on à de plus précieux et que l'on veut toujours avoir avec soi, devient « objet-bijou ». Réalisés dans son atelier, chaque sac est une pièce unique, numérotée, qui a nécessité entre 25 et 40h de travail.

Crédits photos : Thomas Dadoun
http://www.loeil-et-la-lune.fr/